Interview d’Arnaud Laprévote, fondateur et PDG de Lybero.net au salon Mobility for Business 2019 qui utilise la solution du studio mobile RoadClipper.

Lybero.net en quelques mots

Journaliste : Arnaud Prévost Bonjour nous sommes sur le salon Solutions. Vous êtes le fondateur et PDG de la start up lybero.net. Lybero.net en quelques mots ?

Arnaud Laprévote – LYBERO.NET : Lybero.net est une start up créée en 2016. Elle est une spin-off d’Inria qui s’appuie sur un brevet Inria CNRS et elle est spécialisée dans la cryptographie Web. C’est le fait de faire du chiffrement dans le navigateur par le navigateur.

La cryptographie, une technologie ?

Journaliste : Alors on parle beaucoup des usages. D’où vient l’idée de la création de votre technologie ?

Arnaud Laprévote – LYBERO.NET : L’idée à l’origine vient d’un co-fondateur qui s’appelle Bertrand Wallrich. Bertrand était le RSSI de l’Inria pendant quasiment dix ans. Et il a donc eu un besoin très spécifique de séquestre numérique. Alors il avait besoin que les personnes puissent déposer le mot de passe protégeant la clé dans un endroit inaccessible lorsqu’elles chiffraient les partitions de leurs machines. Mais qu’en cas de malheur, on puisse le récupérer.

Alors il a écrit un premier programme. Il a été voir des chercheurs de l’Inria du CNRS qui sont des casseurs de code. Puis un labo spécialisé là dedans et un autre labo qui travaille sur les protocoles de communication. Et en commun ils travaillent sur le vote électronique.

Ils lui ont donc dit que le prototype qu’il a fait est bien mais en terme de sécurité cela ne suffit pas. Il peut alors utiliser certains des algorithmes que les labos utilisent à l’intérieur du vote électronique pour avoir des propriétés de sécurité qu’ils peuvent certifier de manière absolue et les fonctions dont il a besoin. Puis Bertrand a présenté une première version du programme à un club de sécurité informatique régional. Il y avait les gens de la Banque Postale dans la salle qui ont dit que ça les intéressaient. Donc on s’est dit qu’il fallait faire une entreprise à partir de cette technologie là.

Le chiffrement de données est-il devenu essentiel ?

Journaliste : Vous êtes aussi intervenu dans le cadre de la partie démat des Salons Solutions, dans le cadre d’une table ronde dédiée à l’archivage des données sensibles. En quelques mots, pourquoi chiffrer ?

Arnaud Laprévote : La première raison est liée à la nature de l’informatique, du numérique. Pour le premier tir d’Ariane 5, il a fallu faire exploser la fusée au bout de 37 secondes parce qu’il y avait une variable qui était sur 8 bits. Elle aurait dû être sur 9 bits. Donc le bit de poids fort dans une représentation numérique, c’est le signe. Si vous aviez un capteur qui allait plus haut, le calculateur croyait que la fusée tournait dans le sens inverse du sens dans lequel elle tournait. La correction amplifiait donc le mouvement. Et résultat, 37 secondes Boum, 1 bit et avec des logiciels sophistiqués, des équipes de développement.

Mais ce que cela illustre, c’est l’instabilité fondamentale, le fait qu’il y ait des bugs toujours dans l’informatique. Le deuxième point c’est que la menace est partout. Puis le troisième point, c’est l’augmentation de l’Impact. La CNIL britannique a condamné British Airways cet été à une amende de 200 millions d’euros. Pour une fuite de données qui a duré 15 jours donc rien d’extraordinaire. Il y a donc une augmentation du coût des impacts. Après il y a le RGPD, c’est une obligation de protéger ses données, pour la sécurité .

Et puis il y a un dernier point c’est le niveau de compréhension de l’informatique des utilisateurs. L’informatique est très compliqué, c’est un métier. Les utilisateurs font ce qu’ils peuvent mais ne comprennent pas la manière dont cela fonctionne. Résultat, ingénierie sociale ou simplement la liste des mots de passe les plus utilisés sur Internet. Donc il faut protéger les données numériques dans un système numérique. Malgré le logiciel, le matériel, les utilisateurs et les administrateurs. Il faut donc faire ça avec des mathématiques et la cryptographie.

Journaliste : Sujet complexe que vous avez résumez en très peu de mots. Merci beaucoup Arnaud Laprévote.

RoadClipper-le264

Connaissez vous le RoadClipper ?

C’est un studio mobile qui se déplace sur vos évènements

Dynamisez votre événement et rendez-le interactif grâce à notre studio vidéo mobile.

Offrez à vos clients la possibilité de repartir avec leur interview sur clé USB

Possibilité de proposer votre émission en direct live sur les réseaux sociaux ou, par exemple, YouTube.

Bénéficiez d’un service tout-en-un, sans aucun supplément.


Le studio vidéo 264

Situé au cœur du triangle d’or parisien, notre studio vidéo à Paris 8, Le 264, vous accueille dans un espace aménagé de qualité. En effet, vous pouvez confier la réalisation de vos émissions, vidéos de communication internet et externe à notre équipe. Tournez vos vidéos en direct et diffusez-les en live sur internet. Contactez vite l’équipe du studio vidéo le 264 à Paris 8 et organisons votre prochaine session de tournage ensemble !