Interview de Phillipe Tran, Co-fondateur de Motilia au salon Mobility for Business 2019 qui utilise la solution du studio mobile RoadClipper.

L’historique de Motilia

Journaliste : Bonjour à tous. Nous sommes sur le salon Mobility for Business avec Philippe Tran, Co-fondateur de Motilia. Est ce que vous pouvez nous nous rappeler l’historique de cette start up et nous expliquer votre votre solution ?

Philippe Tran : Absolument, Motilia est néée du constat des projets opérationnels que nous avons effectués les uns et les autres sur les différentes sociétés. On a vu qu’en général sur un projet il y a beaucoup de technique, il y a aussi beaucoup de métiers. Pour ce qui est de la partie technique, l’évolution est relativement lente en ce qui concerne la technologie. On retrouve quasiment toujours les mêmes technologies d’un projet à un autre et le petit ajout de la partie métier fait toute la différence. C’est l’interface, ce sont les personnes à qui je vais m’adresser qui fait toute la différence d’un projet.

Des choix technologiques révolutionnaires

Journaliste : Alors concrètement vous avez développé une plate-forme qui va permettre de générer des applications pour mobile avec des choix technologiques assez révolutionnaires.

Philippe Tran : Exactement. L’idée, à partir de ce constat, c’est de proposer quelque chose qui puisse être malléable facilement et utilisable très rapidement. Par rapport à des contextes métier, à des populations et c’est comme cela qu’est néée Motilia. C’est une plate-forme qui sert à construire des solutions métiers pour les entreprises, pour des populations bien ciblées avec des fonctionnalités identifiées.

Une application fonctionnelle rapidement

Journaliste : Vous avez dit rapidement, jusqu’à présent quand on se tournait vers une scène ou une ZEE il fallait plusieurs mois, parfois plus, pour avoir une application. Avec Motilia on peut espérer avoir quelque chose de fonctionnel en quelques semaines ?

Philippe Tran : L’idée c’est que l’on a plus de programmation. A partir du moment où on a plus de langages, plus de codage même plus de dessins d’interface. En une demi journée vous avez une fonction en quelques heures. Donc on va dire que sur une semaine de travail on va avoir une réunion qui nous permet de savoir ce qu’il faut faire. Une réunion qui va faire intervenir aussi bien les personnes du métier que les personnes de la technique et surtout des données. Et à partir de là, une demi journée de travail qui nous permet de co-paramétrer avec la DSI, avec le business, l’application, la fonctionnalité. Et derrière l’entreprise dispose de quatre jours pour vérifier que ça marche ou ça marche pas.

Journaliste : C’est à dire que le prototype est directement la future application ?

Philippe Tran : Exactement, pour nous le prototype c’est la solution.

La sécurité avant tout

Journaliste : Mais quand on va aussi vite est ce qu’on fait des compromis en matière de sécurité ou de qualité du code ?

Philippe Tran : Surtout pas. Notre objectif c’est trois choses : la vitesse, la qualité de l’interface surtout la sécurité. Donc pour nous la sécurité est complètement fondamentale. Un des points de départ de la sécurité c’est de dire que un mobile n’est pas sécurisé. C’est un peu l’approche qu’on appelle Zero Trust ou l’approche paranoïaque qui est de dire que mon mobile je peux le perdre. Je peux oublier de mettre mon mot de passe dessus et l’information qui y réside. Attention ça peut partir n’importe où. Donc à partir de là aucune information résidente sur le mobile. Dès que vous passez l’application en arrière plan toute la mémoire est vidée de façon à ce qu’il n’y ait pas d’espionnage par rapport à cette mémoire. Et puis derrière on a un système de sécurité pour leur cryptage et la communication pour savoir si on parle bien avec le bon serveur.

Les clients de Motilia

Journaliste : En tout cas aucun compromis en matière de sécurité. Motilia est une start up qui se lance pratiquement sur ce business. Vous allez cibler quel type de clients peut être des clients qui ont des applications un peu critiques ? Où la sécurité est un véritable élément important.

Philippe Tran : Oui je pense qu’aujourd’hui la sécurité c’est pour tout le monde. A partir du moment où vous avez un système d’information vous êtes susceptible d’être l’objet d’attaques de concurrents tout simplement. Donc c’est forcément le passage obligé pour toute entreprise qui dispose d’un système d’information. Donc pour nous la cible ce sont les ETI forcément et plus.

Journaliste : Très bien, merci Philippe tran pour la présentation de Motilia.


RoadClipper-le264

Connaissez vous le RoadClipper ?

C’est un studio mobile qui se déplace sur vos évènements

Dynamisez votre événement et rendez-le interactif grâce à notre studio vidéo mobile.

Offrez à vos clients la possibilité de repartir avec leur interview sur clé USB

Possibilité de proposer votre émission en direct live sur les réseaux sociaux ou, par exemple, YouTube.

Bénéficiez d’un service tout-en-un, sans aucun supplément.


Le studio vidéo 264

Situé au cœur du triangle d’or parisien, notre studio vidéo à Paris 8, Le 264, vous accueille dans un espace aménagé de qualité. En effet, vous pouvez confier la réalisation de vos émissions, vidéos de communication internet et externe à notre équipe. Tournez vos vidéos en direct et diffusez-les en live sur internet. Contactez vite l’équipe du studio vidéo le 264 à Paris 8 et organisons votre prochaine session de tournage ensemble !